Catégories
Conseil Municipal

Un pouvoir qui rend fou

Pas moins de 28 pouvoirs délégués au Maire étaient présentés dans la délibération 7 du conseil d’installation. Tarifs, emprunt, droit de préemption, urbanisme, etc ne sont pas des sujets anodins et méritent d’être débattu par l’ensemble des conseillers municipaux.
Lors de notre campagne, nous nous étions engagés à ne pas délégué les pouvoirs au Maire afin qu’un maximum de sujets puissent être traités en assemblée. Cette idée nous continuons à la défendre. C’est en ce sens que nous sommes intervenus ce jeudi.

Intervention de Kévin Vaillant lors du Conseil Municipal d’installation

« Mes chers collègues, monsieur le maire, nous allons maintenant parler de démocratie.

Cette grande idée qui se renforce et se fragilise selon les périodes. Parfois, on progresse vers plus de démocratie, parfois on régresse.

En ce moment, on peut dire que l’on régresse.

Parmi, les multiples faits qui nous démontre que l’on régresse. Prenons un qui nous concerne particulièrement. Quel est cette démocratie qui valide des élections avec 20 ou 30 % de participation ?

Pour rappel, 33,49% de participation à Mons soit 4220 votant sur 12599 inscrits… Ce qui est surprenant ici ce n’est pas que les monsois n’est pas voté, au vu de la crise sanitaire ça se comprend, mais que l’on est maintenu cette parodie de démocratie.

Vous me direz peut être que oui c’est comme ça qu’on fonctionne.

Si cette élection ne vous laisse pas 1 goût amer alors il faut se demander êtes vous vraiment démocrate ?

Dès lors, qu’elle légitimité quand 66,51% du corps électoral n’est pas venus voter.

Comment peut on, après ça, penser ou dire qu’on représente les monsois, c’est impensable !

Mais que voulez vous, le gouvernement actuel nous prouve encore une fois son manque d’intérêt pour la démocratie.

Face ça, il est de notre devoir, et ce pendant 6 ans, de faire preuve d’humilité.

Les décisions politiques doivent être réfléchis, construite avec et pour l’ensemble des monsois.

Il semble plus que jamais aberrant qu’on se retrouve avec une dizaine de personne qui choisissent pour plus de 20 K.

C’est par la démocratie direct que nous sauverons l’honneur de ce mandat.

Ainsi, c’est dans ce sens que vous pouvez trouver nos amendements sur la délibération numéro 07

Demandant la suppression de ce qui doit rester comme pouvoir du CM et non du Maire seul.

Je me permets d’attirer votre attention sur les attributions suivantes :

  • La seconde

Fixer les tarifs pour la commune devraient faire l’objet de la consultation du CM, c’est à nous de débattre collectivement du juste prix

  • La troisième

On peut comprendre une délégation au maire pour négocier ou renégocier un emprunt dans les conditions énoncées aux a et b, autant les éventuelles opérations de couverture de taux et de change devraient relever d’une décision collective et transparente. De plus, si ce sont des emprunts à taux fixes, les couvertures de taux sont inutiles. Quant aux couvertures de change, c’est incompréhensible : pourquoi la ville de Mons se couvrirait sur du dollar ou du yen ?

  • La septième

Il semble impensable de modifier ou supprimer les règles comptables sans consultations du CM.

  • Les droits de préemptions (15 et 21)

L’achat de bien doit passer par le CM, ne serait ce que pour éclairer les monsois et monsoises sur l’avenir de la ville. De plus, non content de déléguer ces pouvoirs au maire, le CM voudrait en plus que le maire puisse déléguer ces pouvoirs ?

On ne vote pas pour une équipe municipale pour qu’ensuite elle sous traite ces pouvoirs.

  • La vingt sixième

On y lit « dans la limite de 5000m² de surface de plancher » donc quasiment tout le parc immobilier public… Donc encore une fois la ville pourra procéder à la modification du paysage urbain sans débats ou avis du CM.

Si par exemple vous prévoyez de raser l’école Lamartine, on souhaite en débattre et que les monsois soient informés.

Tout ça pour dire que si vous votez pour la délégation de ces pouvoirs alors vous condamnez le CM a devenir une simple chambre d’enregistrement.

Dès lors, pendant 6 ans, M le maire viendra nous voir et nous expliquera ce qu’il a fait sans que l’on puisse en débattre et inverser le processus de décision.

Est ce cela votre vision de la démocratie ? Ne trouvez vous pas que les monsois et monsoises ont le droit à la clarté d’un débat sur ces sujets ?

Attention, ne vous méprenez pas, nous n’avons rien contre M Elegeest et nous ne l’accusons pas d’être un tyran ou un monarque républicain.

Nous plaidons juste pour que le plus de pouvoirs possibles soient dans les mains des habitant-e-s et du conseil municipal et non d’un seul homme.

Nous nous rangeons derrière Montesquieu qui nous disait que Tout homme qui a le pouvoir est poussé à en abuser.

Ou encore Louise Michel qui affirmait que « Le pouvoir est maudit et qu’il corrompt les esprits»

Pour conclure, on peut voter en 2 blocs. Les amendements que vous acceptez et ceux que vous refusez. Ou alors procéder à un vote pour chaque amendements. Je vous laisse le choix.

Si cette élection est adémocratique faisons en sorte que le CM reste lui démocratique.

Merci de votre écoute »

Laisser un commentaire