Catégories
Tribune Mons & Vous

Mons & Vous septembre 2020

Lors du dernier conseil municipal étaient examinés les budgets de la ville (disponibles sur notre site Internet). Budgets gérés avec rigueur ces dernières années, certes, mais cette rigueur a malheureusement aussi le goût de l’austérité pour les services offerts aux Monsoises et aux Monsois. Les dépenses d’investissements ont été privilégiées, au détriment des dépenses de personnel ou de fonctionnement, compressées au-delà du raisonnable.

Comparée aux villes de même taille, Mons-en-Barœul dépense 271€ de moins par habitant soit 20% de moins que la moyenne nationale. Dépenser moins que la moyenne du département lorsqu’on est une ville de la MEL nous paraît inquiétant pour les services nécessaires à la population.

Nous avons également pu constater, lors de l’étude de ces budgets, la différence entre le prévisionnel et le réalisé. Comme chaque année, elle est assez importante sur la section de fonctionnement et cette différence est de nouveau reversée à l’investissement. Alors autant nous pouvons comprendre qu’il y ait certains ajustements, que cela soit difficile d’utiliser l’intégralité de certaines lignes budgétaires. Mais nous ne comprenons pas pourquoi d’autres ne le sont pas jusqu’au bout. Prenons l’exemple de la ligne dédiée aux subventions aux associations (là aussi inférieure de 20% à la moyenne nationale). Nous constatons que 50 000 € de l’enveloppe prévue pour les subventions associatives ne sont pas reversés aux associations. Pas loin de 15 % ! Pourquoi, au mois de décembre, lorsque sont votées des avances de subventions, ne sont pas financés des projets exceptionnels ou complétés des projets associatifs abandonnés faute de budget initial afin d’utiliser l’intégralité de cette ligne et d’être en accord avec le prévisionnel voté par le conseil municipal ?

Rejoignez-nous et venez en débattre avec nous lors de nos réunions publiques.

Un Nouveau Souffle à Mons en Barœul.

Timothée Lebon – Ghislaine Beauvois – Marc Toutin – Nathalie Robilliart – Kévin Vaillant

Laisser un commentaire